Archives de catégorie : Notaire profession

Le métier de notaire

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le monde juridique est un monde très règlementé. Comme son nom l’indique, le juridique est relié au droit, à la loi. Pour ce qui est du notaire, plusieurs rôles lui sont attribués. C’est une voie comme une autre que l’on fait pour un choix de carrière. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut un niveau de rigueur et de droiture  élevé pour pouvoir exercé ce métier. Voyons cela de plus près.

Missions attribuées

En règle générale, le notaire est appelé à authentifier les actes que ce soit de mariage, de vente ou de baux commerciaux. Authentifier signifie légaliser ou certifier pour rendre le document officiel. Pour cela, il reçoit premièrement les requêtes des clients pour savoir le domaine du document à rédiger. Une fois cela fait, c’est lui qui prépare et rédige le contrat. Ces connaissances et son expérience l’y aideront. Ensuite, il appellera les deux parties pour fixer un rendez-vous. Pendant ce rendez-vous, le document sera soumis à ces derniers. Il leur expliquera les termes et ce à quoi les parties s’engagent. Si les parties sont d’accord et que le contrat est clair, on procède à la signature. Enfin, il suffit que le notaire y appose sa signature pour pouvoir l’authentifier.

Le métier en question

Pour devenir notaire, il faut sept années d’études universitaires. Après cela, il faut avoir intégré un office notarial pendant une période de deux ans. En même temps que ce stage, une formation au niveau du CNEPN (Centre National d’Enseignement professionnel notarial) doit être suivie. Au bout de cette formation, le Diplôme supérieur de notariat doit être passé. C’est la première voie pour devenir notaire assistant. Pour ce qui de la voie professionnelle, un master en droit est requis avant une formation au CRFPN (Centre régional de formation professionnelle notariale). Cette formation est sanctionnée par le Diplôme d’aptitude à la fonction de notaire (DAFN). Le salaire moyen du métier est de 1600 euros. Des possibilités d’évolutions de carrières sont envisageables comme le fait d’ouvrir un office notarial par exemple. Sinon, on peut aussi se spécialiser dans un domaine plus précis.

Comment choisir un notaire ?

Le notaire est un professionnel du droit, qui est aussi un officier ministériel. Ses attributions consistent à recevoir ou rédiger les actes comme les actes de vente d’un bien immobilier, les contrats tels que les contrats de mariage ou de donation et leur confère l’authenticité qui les rend incontestables. Les notaires sont nommés par l’État. Ils exercent leurs fonctions, dans le cadre d’un office, sous le contrôle des magistrats du Parquet. Mais comment choisir son notaire ? Mode d’emploi ci-dessous.

Privilégier la disponibilité et la patience

Les métiers juridiques sont épineux et parfois incompréhensibles pour les profanes qui ont vite fait d’être perdus par son jargon difficile. Il faut donc savoir choisir un notaire qui saurait expliquer toutes les subtilités en de termes simples et accessibles à tous, en un mot : pédagogue. Un notaire accessible et compétent doit être en mesure d’expliquer de manière concise les tenants et aboutissants d’une procédure juridique, les conséquences d’un acte, les droits et obligations des parties en présence. En outre, un bon notaire doit faire preuve de patience et montrer certaines qualités en termes de communication. En effet, de nombreux clients qui requièrent les services de ce professionnel du droit peuvent faire face à des litiges et se montrer anxieux ou stressés. Le notaire doit donc se montrer compréhensif et savoir apaiser les craintes et les doutes de ses clients en répondant de manière claire à leurs questions et leur donnant une vue d’ensemble des procédures à respecter, selon les cas qui se posent.

Le choix de la loyauté

De nombreuses personnes peuvent se trouver en difficulté devant un notaire qui n’a pas été sincère depuis le début des procédures enclenchées. S’il est vraiment loyal, un notaire doit être en mesure de refuser un dossier s’il juge qu’il n’a pas les compétences ou le temps nécessaire pour s’en occuper. De plus, il doit annoncer dès le départ tous les frais que le client va devoir supporter, sans attendre que celui-ci ait signé l’acte authentique. Enfin, la clause de confidentialité est très importante : un notaire compétent doit savoir être discret et de ne rien dévoiler de ses secrets professionnels.